YouTube leader sur la vidéo

Campagne de e-marketing SEA – Agence Philemonday

performances_moyennes_campagne_ads_infographie_philemonday_19032015

Campagne de trafic management sur Google, Facebook ou Twitter. Quelles sont les performances moyennes ?
Brand: Agence Philemonday
Manufacturer: Philemonday Ltd
Model: SEA
$4096.00 New
Tagués avec : , , , , , , ,

La valeur réelle du mobile

Les soldes d’hiver sur Google

Les soldes d’hiver vues par Google Ads.

Découvrez  le potentiel de Google Ads pour soutenir votre campagne de soldes.

Les soldes d'hiver 2014 vues par Google
Des opportunités existent pour les annonceurs : générer un volume d’affaire important en captant du trafic lors des premiers jours d’affluence, tirer profit des CTRs en forte hausse et de la baisse des CPCs le dimanche.

Ce qu’il faut retenir pour les soldes d’hiver 2014

Le bilan des dernières soldes d’hiver et d’été montre une forte accélération sur
Internet portée par la très bonne dynamique sur l’habillement : 13% des achats
se font désormais sur Internet pour cette catégorie.

Cette bonne tendance se reflète sur Google.fr avec une croissance des requêtes de
+10% sur toute la période. Le premier jour des soldes reste un moment particulier
avec une de croissance des requêtes de +16% et une augmentation de +0,7pt du
CTR vs. un jour moyen.
Afin de maximiser le potentiel de cette période phare, nous vous recommandons de
préparer les soldes dès la fin des fêtes de fin d’année en facilitant la préparation
des achats de vos clients, d’assurer votre présence pendant les cinq semaines pour
capturer la demande et améliorer votre taux de transformation en contextualisant
vos annonces. Consultez-nous pour préparer votre campagne de soldes sur Google.

[Sources : Google]

Télécharger le dossier complet “Les soldes d’hiver par Google” en cliquant ici

 

Tagués avec : , , , ,

Colibri : un nouvel algo Google

Colibri

Un nouvel algorithme est arrivé chez Google : Hummingbird. Annonçé dans le garage des origines de la start up, il change profondément la donne en matière de résultats dans le célèbre moteur de recherche.

L’algo Colibri va permettre de donner aux internautes des résultats plus fins et pertinents, en travaillant sur la “longue traine”. L’objectif de Hummingbird (Colibri) est d’obtenir des résultats de meilleur qualité et cela en procédant à un changement global de la façon de déterminer la pertinence des pages en réponse à une requête. Cela concerne surtout la compréhension de la demande de l’internaute.

L’intérêt de Colibri est de fournir des réponses plus qualitatives aux questions complexes des internautes (mais il s’applique aussi à tous types de requêtes). Un des principaux défis de Hummingbird est de savoir répondre à des demandes formulées sous forme d’une conversation (“recherche conversationnelle” ? (conversational search en anglais).

Concrètement, Google cherche désormais davantage à répondre au sens complet de la requête, exploitant tous les indices constitués des différents mots, plutôt que de trouver la page web correspondant le mieux à ces mots. Les conséquences en terme de SEO sont encore trop tôt pour être déterminée avec précision, cependant il faut s’attendre à de nouveaux changements dans votre ranking…

Google annonce qu’il s’agit d’un profond changement de structure de l’algorithme, comparable à “cafeine”, qui impact déjà  90% des requêtes dans le monde depuis un peu plus d’un mois.

Pour en savoir plus : cliquez ici

Un nouvel algorithme chez Google : colibri
Starts: 11/06/2013 12:30 pm
Ends: 03/31/2014
Battersea park road
London
GB

Planning e-media multi-supports


L’information est passée presque inaperçue au coeur de l’été, pourtant elle change belle et bien la donne du trafic aux Etats-Unis. Yahoo fait désormais la course en tête devant Google, selon l’étude ComScore.


Les sites de Yahoo (dont Yahoo News, Yahoo Finance ou encore Flickr) ont reçu la visite de 196,5 millions de visiteurs uniques contre « seulement » 192 pour ceux du site du géant de Mountain View. Plus concrètement, 87% des 225 millions d’internautes américains seraient passés par un site Yahoo le mois dernier.

Cette information préfigure de nouveaux besoins en matière de trafic management et de planning e-media multi-supports que nous vous proposons ici: le multi-supports sur mesure. N’hésitez pas à nous consulter au regard du classement des sites les plus fréquentées (en France ci-dessous) à ce jour.

Par contre, à l’échelle française, le classement est bien différents et Google reste leader :

1. Google France : 40,5 millions (+0,17%)

On n’arrête plus Google. Le moteur de recherche conserve sa première place, et signe même la seule progression du top 5. La France se démarque ainsi des États-Unis, où les sites du groupe Yahoo! ont dépassé Google en trafic au mois de juillet.

2. Facebook France : 30 millions (-3,52%)

Régulièrement, Facebook dévoile de nouveaux chiffres d’usage. Les utilisateurs actifs sont toujours plus nombreux, le profit généré toujours plus grand… Mais selon Médiamétrie, le réseau social a souffert entre avril et juillet. A 16 000 personnes près, celui-ci aurait même pu passer sous la barre symbolique des 30 millions de visiteurs uniques. Baisse passagère liée à la météo ou tendance de fond qui se dessine ? Nous le saurons dans les prochains mois.

3. YouTube France : 25,8 millions (-16,22%)

C’est la plus forte baisse de ce top 10 : la plateforme de vidéo YouTube a vu son trafic mensuel s’effondrer de plus de 16% (4,2 millions de visiteurs en moins), entre avril et juillet 2013.
4. Microsoft France : 24,6 millions (-6,93%)

Le site de Microsoft conserve tout juste la quatrième place du classement. Son audience a quelque peut déserté le site pendant l’été.
5. MSN/Windows Live France : 24,3 millions (-5,35%)

Évidemment, la migration des utilisateurs de MSN Messenger vers Skype n’a pas été sans dommage sur le sites MSN et Windows Live. Ceux-ci voient leur trafic diminuer de 5,35%, une baisse moins importante que la progression de Skype sur la période.

 

N’hésitez pas à nous consulter au regard de ce classement afin que nous étudions avec vous un planning e-media multi-supports

www.yahoo.com N°1 aux USA
Starts: 09/03/2013
Ends: 09/30/2013
LONDON
GB

 

TwitterAds : une belle opportunité stratégique

L’arrivée de l’acteur Twitter en Europe en 2013 dans le secteur des grands ads serveurs, constitue une véritable opportunité stratégique pour les annonceurs et les marques. Mais de quoi s’agit-t-il exactement?

L’arrivée de l’acteur Twitter en Europe en 2013 dans le secteur des grands ads serveurs, constitue une véritable opportunité stratégique
Starts: 07/11/2013 12:30 pm
Ends: 12/31/2013
PARIS
FR

De la mesure des conversions : « Pixel » vs « Universelle »

Nous tentons de faire ici le point sur les dernières innovations en matières de mesure des conversions sur les Ads serveurs de Google et Facebook en ce début d’année 2013.

Facebook a enfin évolué en proposant une mesure des conversions externe désormais possible avec le « Pixel » qu’il propose d’implanter dans la page objectif de la campagne publicitaire, même s’il elle est externe à Facebook.com. Cependant cette technologie encore balbutiante chez Facebook est bien loin de l’offre de Google. Nous continuons d’ailleurs de préconiser une mesure des conversions pour Facebook Ads basée sur le croisement des données avec un Google Analytics bien paramétré.

En ce début d’année, les innovations sont plutôt chez Google qui propose ses fameuses « Campagnes Universelles ». Le système évolue vite et certaines solutions citées ci-dessous sont annoncées mais pas encore disponible.

Tag de mesure des conversionsEn effet, il est désormais possible de suivre de nouveaux types de conversions sur Google : appels téléphoniques, téléchargements en ligne, achats en magasin, conversions sur plusieurs appareils, etc…

D’autres options sont désormais envisageables sur Google, avec la possibilité de créer des messages personnalisés sur mobile, en diffusant des titres, un texte d’annonce, des URL et des extensions qui ciblent les utilisateurs, où qu’ils se trouvent (connexion fixe ou en mobilité). Dans le même ordre d’idée, la planification des extensions d’annonces, diffusées à certaines heures de la journée ou sur les mobiles seulement. Enfin, en matière de liens annexes, vous pouvez personnaliser vos liens annexes au niveau de la campagne et du groupe d’annonces ce qui permet d’éviter de les dupliquer dans toutes vos campagnes ce qui était jusqu’ici un exercice fastidieux pour l’utilisateur.

A propos des campagnes universelles de Google

Les utilisateurs sont connectés en permanence et lancent des recherches depuis toutes sortes d’appareils. Les campagnes universelles vous permettent d’ajuster plus facilement vos annonces et vos enchères, en tenant compte de la situation géographique de l’internaute, de l’appareil utilisé et de l’heure de la journée, et ce au sein d’une seule et même campagne. Vous pouvez ainsi créer des annonces plus performantes qui généreront de meilleurs résultats.

Outre ces nouvelles fonctionnalités très utiles, il est important que vous connaissiez les autres modifications importantes apportées dans le cadre des campagnes universelles.

Contrôle du système d’enchères pour mobile. Actuellement, si vos campagnes incluent des annonces diffusées à la fois sur les ordinateurs de bureau et les appareils mobiles, vos enchères pour mobile sont ajustées automatiquement. Les campagnes universelles vous permettent de définir vous-même un ajustement des enchères pour mobile, ce qui vous offre un contrôle accru sur la position des annonces, le nombre de clics et le coût sur les appareils mobiles. Selon votre activité, il peut être intéressant, pour les clics qui proviennent d’un appareil mobile, de définir des enchères inférieures, identiques ou supérieures à celles définies pour les clics provenant d’un ordinateur de bureau.
Options de ciblage. Les campagnes universelles incluant des annonces ciblées sur les recherches ne seront plus compatibles avec le ciblage par type appareil ou d’opérateur. En revanche, ce ciblage sera toujours possible pour les campagnes ne diffusant que des annonces graphiques.
Extensions d’appel. Grâce aux extensions d’appel, les mobinautes peuvent facilement appeler votre entreprise depuis leur smartphone en cliquant sur votre annonce. Les campagnes universelles vous permettent désormais d’afficher également votre numéro de téléphone dans les annonces diffusées sur les ordinateurs et les tablettes.
Liens annexes plus courts. Afin d’améliorer l’apparence et les performances sur l’ensemble des appareils, les nouveaux liens annexes des campagnes universelles ne doivent pas comporter plus de 25 caractères. Toutefois, lorsque vous passerez aux campagnes universelles, les liens annexes existants continueront à fonctionner correctement, quelle que soit leur longueur.

Le référencement payant à l’épreuve du Droit

En matière de e-marketing au CPC « Coût Par Clic » sur les ads serveurs, nous nous interrogeons souvent avec nos clients de l’opportunité ou non d’acheter les mots clés des concurrents sur un marché donné.  Nous avons coutume de conclure que sur le plan déontologique nous recommandons d’exclure des campagnes de référencement payant les mots clés des marques concurrentes de nos clients, car « un mauvais compromis vaut parfois mieux qu’un bon procès » selon l’adage populaire.

Référencement payant - SEACependant au delà des questions déontologiques, il peut-être utile de connaître le point de vue juridique sur cette question. A la lecture d’un excellent article de Maître Matthieu Berguig (1)  nous découvrons  l’état de la jurisprudence française sur la question. Le programme Google Adwords permet d’acheter une position pour un mot clé dans les résultats de recherche de Google, cette pratique a créé de nombreux contentieux depuis une dizaine d’années, notamment lorsque la pratique consiste à acheter les mots clés de marques tiers sans autorisation. Le contentieux sanctionnait jusque là cette pratique mais un récent arrêt de la Cours de cassation du 25 septembre 2012 a rejeté les demandes pour contrefaçon de marque puisque « chaque annonce était suffisamment précise pour permettre à un internaute moyen de savoir que les produits ou services visés par ces annonces ne provenaient pas de la société titulaire des marques ou d’une entreprise qui lui était liée économiquement, mais d’un tiers par rapport au titulaire des marques » (2). Dans le même sens dans une autre affaire de contentieux sur le référencement payant chez Google, le tribunal de grande instance de Nanterre a jugé le 6 septembre 2012 que « compte tenu de l’affichage clair du caractère publicitaire de l’annonce ainsi que de l’absence de toute référence aux sociétés et marques Eurochallenges, cette annonce permet à l’internaute normalement informé et raisonnablement attentif de déterminer aisément qu’il n’existe aucun lien entre le site internet incriminé et la marque Eurochallenges » en demande dans cette affaire. Ces décisions à priori très dures pour les titulaires de marques constituent bien précédent jurisprudentiel ouvrant la porte à des pratiques concurrentielles de plus en plus « sauvages » en matière de campagne de e-marketing au CPC dans les grands moteurs de recherche.

Enfin, notons que cette pratique est elle-même partiellement bridée par le programme Google Adwords lui-même qui refuse systématiquement les annonces et mots clés contenant des marques déposées au registre américain des marques. Cependant, cette règle interne au programme de Google, fondée sur le droit américain, ne protège en réalité que les très grandes marques contrairement à l’appréciation jurisprudentielle de la question en France et laisse donc soit à la déontologie des trafics managers, soit à la « malice rédactionnelle » des annonceurs, soit à la justice le soin de trancher les contestations des titulaires des marques.

__

1 – Matthieu Berguig est avocat associé du cabinet Redlink, spécialiste en droit de la propriété intellectuelle.
2 – Claire FENERON, « Droit de l’information », Documentaliste – Sciences de l’information, vol 49, n°4, 2012, p 21